SUJETS DE STAGE DE TERRAIN (UE HCODU02) – M2 MASCO – 2020-2021

Propositions de sujet de stage de terrain

Vous trouverez ci-dessous la liste des propositions de sujets M2 pour l’année 2020-2021. Cette liste sera complétée tout au long du 1er semestre.
Les étudiants doivent prendre contact avec les encadrants responsables du sujet qui les intéresse pour leur faire part de leur candidature. Lorsque l’encadrant et l’étudiant se sont mis d’accord sur le sujet du stage, envoyer un message à Christine Meunier (christine.meunier@univ-amu.fr) pour confirmer le choix.
Les stages s’effectuent de façon individuelle (pas de binôme).

Pour déposer un sujet de stage: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeG2SBbwEOagqezhYzVv_7Qimux54LCEOjm-p1fxXf4iY_ROQ/viewform

 

LISTE DES SUJETS

  1. Early cerebral constraints on writing skills in middle childhood
  2. Impact d’une pratique quotidienne à l’école d’ateliers de chant ou d’écriture sur le développement de compétences cognitives des élèves
  3. Le rôle de la prosodie émotionnelle dans la reconnaissance des mots
  4. Fatigue physiologique et prise de décision
  5. Évaluation de la Parole et de la Graphomotricité dans le Tremblement Essentiel
  6. Neural mechanisms supporting auditory hemispheric asymmetry
  7. ConcreteMath- Évaluation de l’approche “concret” pour l’enseignement des concepts avancés en mathématiques – Etudiante : Margarita Auli
  8. Projet de recherche neurophénoménologique CELaViE: Créativité, Empathie et apprentissage des Langues Vivantes à l’Ecole en classe ordinaire – Etudiante : Camille Watelain
  9. Etude de l’ajustement de la communication à l’état de connaissance du partenaire chez l’enfant
  10. Méditation pleine conscience et dynamique cérébrale
  11. De la détection des signaux sociaux des médecins à un modèle computationnel des feedbacks pour un patient artificiel
  12. Full-body illusion in the adolescent brain.
  13. Développement et Intégration d’un modèle computationnel de comportements socio-émotionnels dans une plateforme de réalité virtuelle pour l’apprentissage de la prise de
  14. Etude des bases cérébrales de la conversation
  15. L’apport d’un agent conversationnel non-humain dans les apprentissages scolaires – Etudiante : Lisa Demontier
  16. Partager le point de vue des autres : Étude développementale de mécanismes cognitifs incarnes et implicites
  17. Event representation in baboons (Papio papio)
  18. Localisation de sources en Magnétoencéphalographie
  19. L’apprentissage des langues: apport de la réalité virtuelle
  20. Rôle de la myéline et des oligodendrocytes dans la patho-physiologie de la maladie d’Alzheimer – Etudiant : Guillaume Benhora-Chabeaux

 

 


SUJETS

1-Early cerebral constraints on writing skills in middle childhood

Nom(s) encadrant(s) : Marieke Longcamp / Arnaud Cachia

Email de contact :  marieke.longcamp@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LNC

Descriptif du stage (environ 200 mots)

The aim of the internship project is to study the neurodevelopmental bases of writing. While writing skills are crucial for academic and professional success and for social integration, the neural bases of writing acquisition are currently poorly understood.

We will use advanced tools to characterize the variability of the folding patterns in the anterior cingulate cortex and occipitotemporal sulcus, two cortical regions who play a major role in literacy acquisition. We will relate this morphological variability to behavioral scores and measures of writing and spelling skills in a large group of middle-school aged children and a group of adults.

The M2 student in Cognitive Neuroscience will be co-supervised by Marieke Longcamp (MuLaW group, Laboratoire de Neurosciences Cognitives, Marseille), and Arnaud Cachia (Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Education de l’enfant, Paris). She/he will be trained to advanced methods for the analysis of structural MRI data in collaboration with Olivier Coulon and Guillaume Auzias (MeCA group, Institut des Neurosciences de la Timone). A stay in Paris will be scheduled at the beginning of the internship for the M2 student to be trained by Arnaud Cachia to the identification of the cortical folding patterns.

Marieke Longcamp is a specialist on the cognitive and neural bases of writing in adults and children. Arnaud Cachia has an internationally recognized expertise on neurodevelopmental bases of behavior. He is interested in the early stages of brain development, and its long-term effects on cognitive variability and development.

Lieu du stage : Laboratoire de Neurosciences Cognitives

Compétences requises et/ou profil attendu : A student interested in developmental cognitive neuroscience, and in MRI methods to study cortical morphometry.

 

———————————————————-

2-Impact d’une pratique quotidienne à l’école d’ateliers de chant ou d’écriture sur le développement de compétences cognitives des élèves

Nom(s) encadrant(s) : Aline FREY ; Mireille BESSON

Email de contact : aline.FREY@univ-amu.fr  mireille.besson@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : Laboratoire de Neurosciences Cognitives

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Il a été montré à plusieurs reprises les bénéfices d’un entraînement musical sur de nombreuses compétences cognitives (i.e., attention, mémoire, capacités linguistiques…). Cependant, les bienfaits de la pratique du chant restent moins explorés.

Dans ce contexte, le Centre National d’Art Vocal (CNAV) de Marseille, Musica13, a mis en place, depuis l’année dernière, des ateliers quotidiens (20 minutes tous les matins) de chant choral dans trois classes d’une école élémentaire d’un quartier défavorisé de Marseille.

Ces ateliers de chant choral se poursuivront donc à la rentrée 2020-2021 prochaine, et il s’agira pour l’étudiant.e recruté.e de quantifier de manière objective les progrès réalisés par les élèves.

Afin de cerner les effets qui sont spécifiques à la pratique du chant, nous comparerons les résultats des enfants de l’atelier chant à ceux d’enfants de classes équivalents (CE1, CM1, CM2) qui suivent un atelier d’écriture de petits textes dans le but de développer la créativité.

L’objectif général de ce projet est donc de déterminer quelles sont les habiletés cognitives, motrices et émotionnelles qui sont spécifiquement améliorées par l’apprentissage de l’écriture et celles qui sont améliorées par la pratique du chant.

Dans ce cadre, en collaboration avec ses co-directrices, l’étudiant.e sera amené à effectuer une revue de la littérature et à recueillir et traiter les données.

Partenariat : MusicaTreize, Association la Marelle, Ecole Saint Mitre (13013) https://www.musicatreize.org/ https://www.la-marelle.org/

Lieu du stage : Laboratoire de Neurosciences Cognitives

Compétences requises et/ou profil attendu : Connaissances en psychologie cognitive, intérêt pour la méthode expérimentale, lecture de l’anglais préférable.

 

———————————————————-

3-Le rôle de la prosodie émotionnelle dans la reconnaissance des mots

Nom(s) encadrant(s) : Sophie Dufour (LPL), Caterina Petrone (LPL)

Email de contact : caterina.petrone@lpl-aix.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : Laboratoire Parole et Langage

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Les locuteurs utilisent souvent la prosodie (la mélodie de la parole) pour exprimer leur état émotionnel. L’objectif de ce mémoire est d’évaluer si, en perception, la prosodie émotionnelle peut influencer le processus d’identification des mots de valence émotionnelle différente (ex. positive : amour ; négative : guerre). Un paradigme d’amorce affectif sera utilisé et dans lequel l’amorce sera une phrase (ex., Il va venir demain), prononcée avec une prosodie colérique, joyeuse ou neutre. L’amorce sera suivie par des mots-cibles sur lesquelles des participants auront à effectuer une tâche de décision lexicale. Dans la condition de congruence, l’amorce et la cible auront la même valence (ex., guerre précédé par une prosodie de colère). Dans la condition d’incongruence, l’amorce et la cible auront une valence opposée (ex., guerre précédé par une prosodie joyeuse). En comparaison à la condition neutre, nous nous attendons à observer des temps de réaction plus rapides dans la condition congruente, et à un ralentissement des temps de réponse dans la condition incongruente.

Lieu du stage : Laboratoire Parole et Langage

Compétences requises et/ou profil attendu : Intérêt pour la psycholinguistique/linguistique

 

———————————————————-

4-Fatigue physiologique et prise de décision

Nom(s) encadrant(s) : Dr Karen Davranche (psychologie cognitive expérimentale), Dr Thibault Gajdos (modélisation de la prise de décision)

Email de contact : karen.davranche@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : Laboratoire de Psychologie Cognitive, UMR7290

Descriptif du stage (environ 200 mots)

L’importance de comprendre le rôle de la fatigue sur la cognition tient au fait que l’installation progressive d’un état de fatigue conduit à un fonctionnement sous-optimal voir à des erreurs humaines. Ce projet vise à tester si les modulations de performances, associées à un état de fatigue physiologique avancé, résultent (i) d’un changement de stratégie et/ou (ii) d’une modification de la qualité de la perception et de l’attention.

La logique expérimentale sera d’évaluer les performances cognitives des sujets en état de déplétion glycogénique (réduction de 50% des réserves de glycogène musculaire) au cours d’une tâche perceptive (choix forcé entre deux alternatives, 2AFC) pour lequel il existe un modèle computationnel facilement implémentable (drift diffusion model, DDM).

Le modèle DDM comporte un certain nombre de paramètres reflétant les processus cognitifs à l’œuvre : qualité de la perception et de l’attention (mesurée par le taux de dérive du processus d’accumulation d’évidence) et arbitrage vitesse-précision (mesuré par le seuil de décision). En l’ajustant sur les données expérimentales recueillies au cours du protocole, nous disposerons d’une mesure quantitative de l’impact de la fatigue et de sa dynamique temporelle sur ces différents processus cognitifs.

Lieu du stage : Site de Saint Charles et Plateforme TechnoSport à Luminy

Compétences requises et/ou profil attendu : Mobilité entre les deux sites

 

———————————————————-

5-Évaluation de la Parole et de la Graphomotricité dans le Tremblement Essentiel

Nom(s) encadrant(s) : Jérémy Danna (LNC) et Serge Pinto (LPL)

Email de contact : jeremy.danna@univ-amu.fr / serge.pinto@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LNC / LPL

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Le Tremblement Essentiel (TE) est une maladie neurologique affectant la motricité des patients par la présence d’un tremblement incontrôlable, segmentaire (au niveau d’un ou plusieurs membres) ou axial (posture, tronc, cou).  Il s’agit plus précisément d’un tremblement d’action et/ou postural, qui se situe dans une bande de fréquence comprise entre 4 et 8 Hz et une amplitude comprise entre 1 et 3 cm selon le membre affecté (pour une revue, voir Haubenberger, 2018). Parmi les troubles du mouvements, le TE est la pathologie la plus fréquente et sa prévalence est d’environ 1/200 personnes en France. Son évaluation clinique repose sur une « échelle d’évaluation du tremblement » (Tremor Rating Scale, Fahn, Tolosa & Marin, 1988) des différents membres du corps (membres supérieurs et inférieurs, tête, tronc, etc.). Cette évaluation repose sur l’inspection visuelle de certaines tâches motrices plus ou moins complexes faites par le patient devant le neurologue, dont l’écriture, le dessin, et la parole. A l’heure actuelle, le neurologue ne dispose pas d’outil numérique permettant de quantifier précisément l’impact du tremblement pour aider au diagnostic et évaluer l’effet d’une intervention chirurgicale.

Dans le cadre d’un projet de recherche sur l’étude de l’efficacité d’une intervention neurochirurgicale fonctionnelle, une lésion sous-corticale par Gamma Knife, nous avons enregistré la parole et la graphomotricicité de patients avant et après cette intervention à l’aide d’outils numériques simples (enregistreur vocal et tablette graphique). Pourquoi évaluer la parole? Car un tremblement de la voix peut être présent chez certains patients, voire une dysphonie spasmodique très invalidante pour la communication du patient. De plus, lors d’une neurochirurgie telle que celle étudiée ici, des troubles d la parole peuvent apparaître et doivent être contrôlés. Et Pourquoi la graphomotricité ? Car le tremblement des mains et l’un des plus courants, impactant de manière importante la qualité de vie des patients. De plus, le tremblement de la main est l’un des tremblements répondant le plus favorablement à ce type de neurochirurgie. Ainsi, le but de cette d’étude est de A) valider l’intérêt de ces outils numériques pour aider le neurologue à mieux quantifier le TE et B) évaluer de manière quantitative et objective l’effet de l’intervention chirurgicale par Gamma Knife.

Lieu du stage : LNC / LPL / Hôpital La Timone

Compétences requises et/ou profil attendu : L’objectif du stage de Master 2 sera d’analyser le signal de parole (son) et de graphomotricité (mouvement 2D) pour aboutir à l’identification d’un nombre précis de variables pertinentes (pour quantifier l’effet du TE dans ces deux tâches) et sensibles (à l’acte neurochirurgical). Un certain goût pour la programmation et le traitement du signal sera nécessaire pour apprécier ce stage.

 

———————————————————-

6-Neural mechanisms supporting auditory hemispheric asymmetry

Nom(s) encadrant(s) : Benjamin Morillon (INS) ; Etienne Thoret (LMA) ; Pascal Belin (INT)

Email de contact : bnmorillon@gmail.com ; etiennethoret@gmail.com ; pascal.belin@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : INS, LMA, INT

Descriptif du stage (environ 200 mots)

A major debate in cognitive neuroscience concerns whether brain asymmetry for speech and music emerges from differential sensitivity to acoustical cues or from domain-specific neural networks. This debate is closely related to the question of the origins of hemispheric specialization.

To investigate this issue, the project will combine a new approach to filter specific portions of the acoustic signal (spectral or temporal power fluctuations) with functional MRI (fMRI) recordings, while participants listen to sounds whose acoustic parameters are tightly controlled.

Following-up on a recent publication by our group (‘Distinct sensitivity to spectrotemporal modulation supports brain asymmetry for speech and melody’, by Albouy, Benjamin, Morillon, Zatorre, Science 2020), we aim at showing the importance of acoustic cues in the lateralization of auditory processing, and that this lateralization occurs independently from the presence of speech or music cues.

During the internship, the candidate will first design auditory stimuli with sound synthesis technics allowing an accurate control of acoustic parameters, and secondly present them to healthy human participants undergoing fMRI recordings, while they perform a behavioral task. fMRI data will be analyzed through Matlab or Python by use of decoding methods (MVPA; as in Albouy et al., 2020).

Lieu du stage : INS, Faculté de Médecine de La Timone, 13005, Marseille

Compétences requises et/ou profil attendu : Bases en programmation, sous Matlab ou Python.
Grande motivation pour s’investir dans la recherche en général, et ce stage en particulier.
Intérêt pour les bases neurales du son, le lien entre audition, cerveau & cognition.

 

———————————————————-

7-ConcreteMath- Évaluation de l’approche “concret” pour l’enseignement des concepts avancés en mathématiques

Nom(s) encadrant(s) : Isabelle Régnier, Felipe Pegado, Pierre Arnoux

Email de contact : felipe.pegado@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LPC

Descriptif du stage (environ 200 mots)

En 50 ans, Singapour est passé d’une île de pêcheurs à numéro 1 mondial dans le classement PISA (évaluation de l’efficacité des systèmes scolaires). Le mathématiques de base y sont enseignés de façon “très concrète” à la maternelle, avec par exemple une manipulation des “objets mathématiques”. Nous souhaitons tester l’hypothèse si ce même approche ‘concret’ améliore l’efficacité d’apprentissage pour l’enseignement des mathématiques au niveau universitaire. Pour ce faire, nous allons tester deux groupes d’étudiants en 1er année à la Fac ayant subi deux méthodes d’enseignement différents (classique versus concret) via de courts vidéos sur le concept d’“identité remarquable”. Nous irons voir l’impact de ces deux méthodes sur l’apprentissage à court et moyen terme. L’étudiant en master sera chargé de faire passer les tests mathématiques sur une feuille de papier et des testes de mémoire de travail à l’ordinateur. Il fera aussi l’analyse des données sous la supervision des encadrants.

Lieu du stage : Laboratoire de Psychologie Cognitive (LPC) AMU-St Charles en collaboration avec l’Institut des Mathématiques de Luminy

Compétences requises et/ou profil attendu : être motivé(e), faire attention aux détailles méthodologiques et être bien organisé(e)

 

———————————————————-

8-Projet de recherche neurophénoménologique CELaViE: Créativité, Empathie et apprentissage des Langues Vivantes à l’Ecole en classe ordinaire

Nom(s) encadrant(s) : Sandrine ESCHENAUER (LPL); Raphaële TSAO (Psycle) ; Spécialiste EEG (contact en cours)

Email de contact : sandrine.eschenauer@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LPL/INSPE

Descriptif du stage (environ 200 mots)

L’objectif de notre projet transdisciplinaire de recherche CELaViE est d’analyser, au moyen d’un dispositif innovant et créatif en didactique des langues, les effets de l’approche performative sur les compétences de communication des élèves en Langue Vivante Etrangère. Le dispositif est donc inspiré des arts performatifs – notamment le théâtre. La pratique performative permettrait de favoriser l’émergence du langage multimodal, encorporé (linguistique, corporel -sensible, kinesthésique, émotionnel- et social).

La méthodologie est mixte, qualitative et quantitative, en accord avec le cadre théorique neurophénoménologique de la recherche (embodied cognition: Varela, 1988).  CELaViE 1 est la première phase d’une étude réalisée en trois étapes. CELaViE (1) deviendra en phases 2 et 3 ACELaViE (A = Autisme). L’étude est réalisée en milieu écologique, afin de prendre en compte le contexte des apprenants. L’EEG sera réalisé en laboratoire (LPL).

L’étudiant.e accompagnera principalement l’équipe de recherche dans le recueil et le classement de données (formation puis mesures EEG  + participation au recueil de données qualitatives à l’école pour évaluer le développement comportemental, les compétences émotionnelles, les compétences d’empathie et les compétences d’interactions langagières des élèves). L’étudiant.e sera également initié à l’analyse d’une partie de ces données.

Le stage de 5 mois (février-juin 2021) est rémunéré.

Lieu du stage : Etablissement scolaire (école élémentaire) à Aix-en-Provence + Laboratoire Parole et Langage

Compétences requises et/ou profil attendu : Capacité à travailler en équipe. Contact aisé avec les enfants (âgés de 9, 10 ans). Intérêt pour les approches transdisciplinaires (sciences du langage, sciences cognitives, didactique des langues, neurophysiologie, psychologie, arts based research etc.). Sérieux et capacités d’organisation. De bonnes connaissances en anglais seraient souhaitables.

 

———————————————————-

9-Etude de l’ajustement de la communication à l’état de connaissance du partenaire chez l’enfant

Nom(s) encadrant(s) : Maud Champagne-Lavau / Adrien Meguerditchian

Email de contact : maud.champagne-lavau@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LPL / LPC

Descriptif du stage (environ 200 mots)

L’audience design désigne la capacité des individus à ajuster leur communication à différents paramètres de leur interlocuteur (Clark, 1996. Using Language). Un adulte utilise cette capacité quotidiennement lorsqu’il ajuste ses phrases, ses gestes, sa voix à son partenaire de communication. Il peut ajuster sa communication en fonction, par exemple, de l’âge de son interlocuteur, de son lien social avec celui-ci ou encore en fonction de ce que son interlocuteur sait ou ne sait pas. Une de nos hypothèses est que la capacité d’audience design serait présente chez le jeune enfant avant même l’apparition du langage.

L’objectif de cette étude est 1) d’étudier cette capacité chez l’enfant à différents moments du développement (entre 12 mois et 4 ans) et 2) d’étudier le lien entre l’émergence de cette capacité et les capacités de communication déclarative. Cette étude sera adossée au travail de thèse en sciences cognitives de Lola Rivoal.

L’étudiant.e réalisera avec la doctorante des expériences comportementales visant à étudier les capacités communicatives d’enfants (1 – 4 ans), au sein d’écoles maternelles de l’académie d’Aix-Marseille et au sein du laboratoire Parole et Langage. Il/elle sera amené.e à extraire des données par codage vidéo et à traiter ces données à l’aide de modèles statistiques.

Lieu du stage : LPL, écoles maternelles et crèches Aix, Marseille, Gardanne

Compétences requises et/ou profil attendu : Lecture en anglais, intérêt pour la cognition sociale, intérêt pour le langage, intérêt pour le développement des capacités cognitives.

 

———————————————————-

10-Méditation pleine conscience et dynamique cérébrale

Nom(s) encadrant(s) : Rita Sleimen-Malkoun (Maître de Conférences) et Louise Devillers-Réolon (Doctorante)

Email de contact : rita.sleimen-malkoun@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : Institut des Sciences du Mouvement Etienne Jules Marey (ISM)

Descriptif du stage (environ 200 mots)

La méditation conscience est une pratique mentale ancestrale qui consiste à porter son attention sur le moment présent (sensations, pensées, émotions) sans attente, sans jugement et sans filtre. Durant ces 2 dernières décennies, elle s’est établie comme un domaine légitime de recherche scientifique, avec des effets physiologiques et comportementaux démontrés. Cependant, ses mécanismes d’actions ne sont pas encore complètement élucidés. Cette offre stage se situe dans le cadre d’un projet plus large portant sur l’étude des effets multi-niveaux (physiologiques, cognitifs et sensorimotrices) de cette pratique, et vise plus particulièrement la caractérisation de la dynamique cérébrale au cours et à la suite d’une séance de méditation pleine conscience chez des pratiquants confirmés et des novices. Nous nous intéresserons plus spécifiquement à la caractérisation macroscopique du fonctionnement cortical à travers l’analyse des fluctuations des signaux EEG. L’étude des liens avec les performances cognitives et sensorimotrices est également envisagée.

Lieu du stage : ISM, campus Luminy

Compétences requises et/ou profil attendu :

-Un intérêt pour la thématique étudiée et une ouverture envers d’autres disciplines notamment le contrôle moteur.
-Une facilité dans la recherche et l’analyse bibliographique (nécessitant entre autre une autonomie en anglais).
-Familiarité avec l’enregistrement, le traitement et l’analyse des signaux EEG. Une expérience antérieure réussie sera un vrai atout, ainsi que la connaissance des interfaces BrainVision Recorder and Analyzer.
-Connaissance souhaitable des méthodes d’analyses non-linéaires.
-Maîtrise d’un langage de programmation (de préférence MATLAB).
-Maîtrise d’un logiciel d’analyses statistiques.

 

———————————————————-

11-De la détection des signaux sociaux des médecins à un modèle computationnel des feedbacks pour un patient artificiel

Nom(s) encadrant(s) : Magalie Ochs (R2I, LIS, https://pageperso.lis-lab.fr/magalie.ochs/), Roxane Bertrand (LPL, http://www2.lpl-aix.fr/~bertrand/) et Philippe Blache (LPL, http://www.lpl-aix.fr/~blache/)

Email de contact : magalie.ochs@lis-lab.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LPL et LIS

Descriptif du stage (environ 200 mots)

L’objectif du stage est de développer et intégrer un modèle computationnel de feedbacks dans une plateforme de réalité virtuelle intégrant une patiente virtuelle avec laquelle l’utilisateur peut interagir en langage naturel. Ce modèle permettra de générer automatiquement des feedbacks de la patiente virtuelle suivant les signaux sociaux exprimés par l’utilisateur (mouvements de tête, énoncé reconnu, etc..).

Lieu du stage : LPL (Aix) et LIS (Marseille)

Compétences requises et/ou profil attendu : Le stagiaire devra avoir des connaissances techniques (très bonnes connaissances en python mais aussi quelques connaissances en java en C++), des connaissances sur les modèles computationnels de raisonnement et en TAL seraient un plus, une ouverture pluridisciplinaire incontournable.

 

———————————————————-

12-Full-body illusion in the adolescent brain.

Nom(s) encadrant(s) : Marie-Helene Grosbras (LNC); Bruno Nazarian (INT)

Email de contact : marie-helene.grosbras@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LNC et INT

Descriptif du stage (environ 200 mots)

The goal of this internship project is to contribute to the design and implement practically an fMRl experimental paradigm aimed at unravelling the brain circuits involved in own-body representation during adolescent development.

To do this we will use the full-body illusion paradigm introduced by Petkova and Ehrsson (2008), which exploits the fact that congruence between visuo-tactile signals facilitate the emergence of the sense of body ownership. In the original study the delivery of synchronous touches to the body of a mannequin viewed from the first-person perspective and the corresponding location on the participant’s unviewed body elicited a perception of ownership of the mannequin’s body. We want to adapt this set up to the fMRI environment with the aim to study an adolescent population. We will also study the influence of body image by manipulating the size of the mannequin.

The internship will involve interacting with researchers and engineers to design the stimuli (videos of artificial bodies that can match or not the participant size) and  program and synchronise with fMRI acquisitions. The student will also have the opportunity to participate in data collection and analyses.

Lieu du stage : CERIMED; LNC

Compétences requises et/ou profil attendu : Notions de psychologie expérimentale et de neurosciences. Bases de programmation et capacités d’apprendre rapidement. Facilités d’interactions.

 

———————————————————-

13-Développement et Intégration d’un modèle computationnel de comportements socio-émotionnels dans une plateforme de réalité virtuelle pour l’apprentissage de la prise de parole en public

Nom(s) encadrant(s) : Jean-Marie Pergandi (ISM, CRVM), Magalie Ochs (R2I, LIS) et Remy Casanova (ISM)

Email de contact : magalie.ochs@lis-lab.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : ISM et LIS

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Le Centre de Réalité Virtuelle Méditerranée (CRVM) développe une plateforme de simulation en réalité virtuelle permettant s’entrainer à prendre la parole en public face à une audience composée de personnages virtuels. L’objectif de ce stage est de développer de nouveaux comportements non-verbaux des personnages virtuels pour améliorer le réalisme de l’audience virtuelle.  Plus précisément, le stage vise à développer et intégrer un modèle computationnel de comportements d’une audience virtuelle simulant différentes attitudes sociales (ennuyé, attentif, etc.), dans la plateforme de réalité virtuelle de prise de parole en public développée au CRVM. Ce modèle permettra de générer automatiquement différents comportements d’écoute de l’audience virtuelle faisant varier le niveau de difficulté de la prise de parole. Le modèle sera intégré dans la plateforme de réalité virtuelle développée dans Unity intégrant plusieurs personnages virtuels qu’il s’agira d’animer de manière autonome à partir de l’enrichissement d’une bibliothèque de comportements non-verbaux. A partir de ce modèle, un dispositif expérimental sera mis en place pour évaluer les comportements de l’audience virtuelle et collecter un corpus d’interaction de participants avec différentes audiences virtuelles à travers un casque de réalité virtuelle. Une première analyse des résultats sera réalisée pour évaluer l’impact des différentes audiences virtuelles sur le comportement multimodal des utilisateurs immergés en réalité virtuelle. L’étudiant stagiaire aura à sa disposition un casque de Réalité Virtuelle Oculus ou Vive. Compte tenu de la situation sanitaire, le stage pourra se faire en partie en télétravail.

Lieu du stage : CRVM, Campus de Luminy Marseille

Compétences requises et/ou profil attendu : Bonnes connaissances en programmation, des connaissances en réalité virtuelle et dans Unity seraient un plus.

 

———————————————————-

14-Etude des bases cérébrales de la conversation

Nom(s) encadrant(s) : Thierry Chaminade, Laurent Prévot

Email de contact : thierry.chaminade@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : INT

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Les projet « Physiologie de Interactions Sociales avec des Agents Naturels et Artificiels » est un effort interdisciplinaire pour étudier les bases cérébrales d’un comportement naturel, la conversation. Au cours de l’expérience, des participants parlent alternativement avec un confédéré de l’expérimentateur et un robot humanoïde conversationnel contrôlé par le confédéré, pendant que leur activité cérébrale est enregistrée dans le scanner IRM (description en suivant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=pDyiZBMJILM). Le comportement des deux interlocuteurs sont enregistrés, et utilisés pour former un corpus multimodal unique combinant données verbales, physiologiques et comportementales (Rauchbauer et al., Phil Trans Roy Soc Lon B, 2019).

La stagiaire sera impliquée dans toutes les phases de l’expérience. D’une part, un corpus de 25 participants est disponible pour analyser les corrélats cérébraux de variables verbales ou comportementales pouvant être extraites automatiquement des données prétraitées de ce corpus. En particulier, les enregistrements audio et les transcriptions des conversations sont disponibles pour une analyse linguistique des échanges conversationnels. D’autre part, elle sera impliquée dans l’acquisition d’un nouveau corpus de 25 participants. Ce stage est l’occasion de participer à un projet interdisciplinaire novateur, portant sur les bases cérébrales des interactions sociales et des interactions homme-robot, et de participer à toutes les étapes d’un protocole de recherche en IRM fonctionnelle.

Lieu du stage : INT, Centre IRM

Compétences requises et/ou profil attendu : Bon contact humain, organisé, intérêt pour l’experimentation humaine, bases en neuroimagerie, français natif

 

———————————————————-

15-L’apport d’un agent conversationnel non-humain dans les apprentissages scolaires

Nom(s) encadrant(s) : Johannes Ziegler, Corinne ATLAN

Email de contact : Johannes.Ziegler@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LPC

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Les agents conversationnels non-humains, dit “chatbot” sont de plus en plus présent dans notre quotidien. Ils donnent des conseils ou répondent à des questions spécifiques auprès des utilisateurs. Les chatbots sont aussi davantage demandés et utilisés dans l’éducation. Récemment, le chatbot “Jules” a été développé par le CNED comme aide aux devoirs auprès des collégiens (en mathématiques et en français).

Certaines études (Abbasi et al., 2014, 2019) montrent l’effet bénéfique du chatbot durant l’apprentissage, en comparaison à un moteur de recherche classique, chez des étudiants en informatique. Elles montrent en effet, une charge cognitive moins importante, une meilleure rétention en mémoire des informations et de meilleurs résultats d’apprentissage chez les étudiants qui utilisent le chatbot.

Le chatbot “e-storien” a été développé durant un stage de master 1 au sein de Réseau Canopé, établissement public et organisme de formation qui se destine à la création et l’accompagnement pédagogique. L’agent conversationnel a été construit pour un cours d’histoire à destination des élèves de sixième.

L’objectif premier de ce stage est de valider la pertinence du chatbot “e-storien”. Pour cela, l’étudiant.e sera amené.e à effectuer une revue de la littérature, construire un protocole qui permet d’étudier l’apport d’un agent conversationnel non-humain dans l’acquisition d’un cours d’histoire chez l’élève en classe de sixième, recueillir et traiter les données. L’objectif second de ce stage est de développer le chatbot “e-storien” en lui intégrant un apprentissage automatique.

Lieu du stage : LPC en collaboration avec Réseau Canopé

Compétences requises et/ou profil attendu : Expérimentation en psychologie cognitive dans un contexte scolaire, analyses statistiques “hieracical mixed effect analyses”

 

———————————————————-

16-Partager le point de vue des autres : Étude développementale de mécanismes cognitifs incarnes et implicites

Nom(s) encadrant(s) : Raphaël MIZZI (LPC), Christophe LOPEZ (LNSC), Christine ASSAINTE (LNC), Eric CASTET (LPC)

Email de contact : raphael.mizzi@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LPC (CNRS)

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Des observations récentes ont montré notre capacité à simuler de façon automatique le point de vue des individus situés dans notre environnement, même si ce point de vue interfère avec ce que nous faisons (« altercentric intrusion »). Cette prise de perspective en troisième personne (PP3P) serait implicite et incarnée, car influencée par les signaux posturaux. Notre projet collaboratif (fédération 3C) a pour but de documenter le développement de la PP3P implicite chez des enfants de 5-6 ans, de 7-10 ans, des adolescents (12-14 ans) et de jeunes adultes (18-22 ans). Le premier objectif est de décrire l’importance du phénomène d’altercentric intrusion au cours des différentes périodes clés du développement cognitivo-moteur. Le second objectif est de décrire le développement de l’utilisation implicite des signaux posturaux dans ces différentes catégories d’âge.

Ces objectifs seront atteints au travers de l’analyse des données comportementales et oculomotrices. Le projet est en cours, la méthodologie et la première version de l’expérience sont déjà construits. Le stagiaire focalisera son implication sur les passation, l’analyse des résultats et la participation aux publication scientifiques.

Lieu du stage : LPC

Compétences requises et/ou profil attendu :

 

———————————————————-

17-Event representation in baboons (Papio papio)

Nom(s) encadrant(s) : Isabelle Dautriche and Joel Fagot

Email de contact : Isabelle.dautriche@gmail.com

Laboratoire ou organisme d’accueil : laboratoire de psychologie cognitive

Descriptif du stage (environ 200 mots)

According to most theories, the way we talk about the world is limited by basic, probably universal, constraints on how we conceptualize events, space and objects (Slobin, 1973; Bloom, 1973). For instance, models of language production assume that speakers start by event conceptualization (the non-linguistic apprehension of an event), followed by an information selection and linguistic formulation process ending in the production of speech (Levelt, 1989). Similarly, models of language acquisition assume that learners are equipped with a set of concepts for representing events and their components and that acquiring language requires mapping incoming speech onto this set of concepts (Gleitman, 1990). This suggests that the way humans naturally perceive and represent events is responsible for the format of linguistic structure. While human infants have been shown to represent some event components similarly to human adults (e.g., Leslie and Keeble, 1987), much less is known about non-human animals. The objective of this project is to examine whether non-human primates’ event representation contains linguistically relevant components, in fairly abstract forms. Results will be important to decide whether language structure is the result of a human-specific way of representing events, or rather, whether our representation of the world is shared with other species, which would suggest that the process that gives rise to language in humans lies in some specialization of this shared representation format.

Lieu du stage : Saint-Charles/Rousset/at home

Compétences requises et/ou profil attendu : capacity to work independently; interest in language/language development/core cognition

 

———————————————————-

18-Localisation de sources en Magnétoencéphalographie

Nom(s) encadrant(s) : Bruno Torrésani (I2M), Christian Bénar (INS) et Clément Verrier (I2M)

Email de contact : bruno.torresani@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : Institut de Mathématiques de Marseille (I2M), et Institut de Neuroscience des Systèmes (INS)

Descriptif du stage (environ 200 mots)

La localisation de sources vise à reconstruire, ou au moins localiser, l’activité cérébrale sur le cortex à partir de  mesures externes. Ceci conduit à des problèmes inverses linéaires (dans le cas de modèles de sources distribuées) ou non-linéaires (localisation de dipôles) fortement mal posés.

Dans le cadre du stage on se focalisera sur les approches variationnelles pour les modèles de sources distribuées, basées sur la minimisation d’une fonction objective composée d’un terme d’attache aux données quadratique et d’une régularisation.

Le stage débutera par une étude bibliographique sur la problématique et les approches classiques, avant d’aborder des développements nouveaux.

L’objectif de ce stage est double. Il s’agira de

  • mettre en place et tester des régularisations favorisant des solutions localisées dans des régions connexes sur le cortex, telles que des normes de variation totale (définies sur un graphe comme dans [3]), qui pourront être comparées aux régularisations par ondelettes étudiées dans [4]
  • élaborer des critères d’évaluation des solutions obtenues prenant en compte la qualité de la localisation. Il pourra s’agir de critères tels que définis dans [3], ou autres, par exemple exploitant des mesures de connectivité.

Le stagiaire travaillera sur des données MEG fournies par l’INS, il sera également amené à générer des données synthétiques par simulation. Il pourra également, si le temps le permet, aborder le problème de reconstruction de sources à partir de données multimodales (par exemple, MEG/EEG et éventuellement SEEG).

Les candidats sont invités à contacter bruno.torresani@univ-amu.fr et christian.benar@univ-amu.fr ; les candidatures doivent comporter un CV, une lettre de motivation. Et si possible des relevés de notes (master uniquement) et lettres de recommandation

Références

[1] Adde G., Clerc M., Keriven R. (2005). Imaging methods for MEG/EEG inverse problem. Int. J. Bioelectromagnet. 7, pp. 111–114.

[2] Baillet, A., Mosher, J. C. & Leahy, R.M. (2001). Electromagnetic brain mapping. IEEE Signal Process. Magaz. 18, pp 14–30

[3] Li, Y., Qin, J., Hsin, Y. L., Osher, S., & Liu, W. (2016). s-SMOOTH: Sparsity and Smoothness Enhanced EEG Brain Tomography. Frontiers in neuroscience, 10, p. 543

[4] Verrier, C. (2019). Ondelettes sur des surfaces et neuroimagerie électromagnétique, rapport de stage de Master 2 Data Science, Aix-Marseille Université

Lieu du stage : Marseille (I2M et INS)

Compétences requises et/ou profil attendu : Le stagiaire devra avoir des connaissances en mathématiques appliquées (algèbre, statistique) et en programmation (Python), et un intérêt pour les applications en imagerie.

 

———————————————————-

19-L’apprentissage des langues: apport de la réalité virtuelle

Nom(s) encadrant(s) : Cheryl Frenck-Mestre, Daniel Mestre

Email de contact : cheryl.frenck-mestre@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : LPL et CRVM

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Within the framework of embodied semantics, the overlap between sensorimotor and language processes could have important implications for second language (L2) acquisition. While neurolinguistic studies have established motor-language interactions, behavioral studies have shown that coupling word encoding with gestures enhances linguistic memory and language learning. The present study aims exploit these aspects of language processing and acquisition, along with virtual reality (VR), in order to investigate how performing naturalistic actions during L2 learning may affect fast mapping. We are interested in whether “embodied learning”, or learning that occurs using specific physical movements that are coherent with the meaning of new words, creates linguistic representations that produce greater motor resonance, due to possibly stronger and more specific motor traces, compared to pointing. In correlation, we will investigate whether embodied learning leads to better retention, indeed as a result of a more complete semantic representation due to the implication of both linguistic and motor areas. as Activity will be measured using EEG, which will include spectral analysis and component analyses. Behavioral measures of learning will also be recorded and analyzed during learning as well as in pre- and post-tests.

Lieu du stage : LPL et CRVM

Compétences requises et/ou profil attendu : Connaissances de l’électrophysiologie, connaissances de la méthode expérimentale, connaissances de R, niveau d’anglais suffisant.

 

———————————————————-

20-Rôle de la myéline et des oligodendrocytes dans la patho-physiologie de la maladie d’Alzheimer

Nom(s) encadrant(s) : Cayre Myriam

Email de contact : myriam.cayre@univ-amu.fr

Laboratoire ou organisme d’accueil : Institut de Biologie du Développement (IBDM) UMR 7288

Descriptif du stage (environ 200 mots)

Ce projet vise à étudier le lien entre la biologie de la myéline et la cognition, et plus précisément à déterminer si les insultes ou le dysfonctionnement de la myéline peuvent contribuer au développement de la maladie d’Alzheimer (MA) communément considérée comme une maladie de la matière grise.

L’objectif spécifique de ce travail est d’évaluer les déficiences cognitives dans des modèles murins de démyélinisation et de MA, et d’examiner si un épisode précoce de démyélinisation/remyélinisation augmente le risque de développer un syndrome de type MA ou exacerbe/avancent les symptômes dans un modèle de MA chez les rongeurs. La plupart des formes de MA ne sont pas génétiques, mais plutôt sporadiques. Nous allons donc tester l’impact des atteintes de démyélinisation dans le cerveau adulte sur l’apparition et la progression de la MA chez un modèle de souris qui ne porte pas les mutations génétiques connues impliquées dans les formes familiales de la MA, mais chez un modèle de souris métabolique de la MA : la MA induite par la streptozotocine (STZ).

Les souris subiront un suivi comportemental pour détecter les premiers déficits cognitifs puis leur cerveau sera prélevé pour une analyse histologique (immunofluorescence) et biochimique (western blot) avec un focus particulier sur les marqueurs caractéristiques de la MA (plaques Aß, pTau, synaptophysine) et de l’oligodendrogenèse (Olig2, CC1, PDGFRa, MBP).

Le mémoire comprendra une seconde partie principalement sous forme d’une recherche bibliographique à propos de l’impact de la maladie d’Alzheimer chez l’humain.

A l’heure actuelle 3 sous parties sont prévues : Comment diagnostiquer la maladie, quelles sont les troubles cognitifs associés, quelles sont les possibilités pour réduire la progression de ces troubles (jeux sérieux). Également, l’étudiant essaiera de donner une vision plus pratique du stage possiblement par la visite d’associations en lien avec la maladie d’Alzheimer.

Lieu du stage : IBDM

Compétences requises et/ou profil attendu : L’étudiant arrivera à la fin de l’analyse comportementale. Il participera donc au test de la piscine de Morris et sera ensuite en charge des analyses histologiques et biochimiques.

Les qualités requises sont le calme et la douceur pour la manipulation des souris, la patience et le soin pour l’histologie, et la rigueur pour l’interprétation des données.

 

———————————————————-